Réélu, Bernard Drainville a doublé sa majorité

Léo
Léo Gagnon
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

LONGUEUIL – Les électeurs de Marie-Victorin ont reconduit Bernard Drainville député de leur circonscription, lundi, en lui donnant une très confortable majorité de 8 417 voix.

C’est entouré de ses partisans réunis à la salle Coteau Rouge de la Croisée, sur la rue Papineau, à Longueuil, que M. Drainville a pris la parole en début de soirée avant de prendre part à un rassemblement au Métropolis.

«Je suis très touché par la marque de confiance renouvelée que m’ont témoignée les gens de Longueuil. Je suis très fier d’être le député de Marie-Victorin», a déclaré M. Drainville qui promet de travailler fort pour eux.

Il fait le constat que le Québec a mis à la porte les libéraux en plus d’élire une première femme comme Premier ministre. «Ce n’est quand même pas rien», dit-il. Évidement, poursuit-il, comme c’est un gouvernement minoritaire, ça obligera le Parti québécois à travailler avec les gens des autres partis à l’Assemblée nationale. «C’est le choix des Québécois, il faut l’accepter et respecter sa décision», a-t-il reconnu.

Pour lui, il ne faut surtout pas se retrouver en élections dans quelques mois parce qu’un parti refuserait de reconnaître le résultat de ce soir. «Il faut travailler dans un esprit de compromis, d’ouverture et d’être prêts à faire des concessions», a-t-il admis en précisant que Mme Marois était la femme de la situation étant une «femme de consensus, raisonnable et responsable».

Bernard Drainville reconnaît qu’on «aurait préféré un gouvernement majoritaire», mais ne veut pas vivre de regrets, estimant avoir mené une bonne bataille. «Nous nous sommes bien battus, les gens ont fait un choix et il faut l’accepter».

Non seulement les Québécois ont mis à la porte les libéraux, mais le chef de la formation, note-t-il. Il y a un changement de cap, selon lui, reconnaissant que le Parti québécois ne pourra pas tout faire ce qu’il comptait faire.

Pour le reste, il juge les résultats très encourageants. Sa majorité est maintenant de 8 417 voix, un suffrage de 47% quasi aussi important que tous les autres candidats réunis. «Je vais travailler très fort pour être digne de cette confiance là», a-t-il conclu, en parlant d’une victoire d’équipe.

Organisations: Parti québécois, Assemblée nationale

Lieux géographiques: Marie-Victorin, Longueuil, Coteau Rouge de la Croisée Rue Papineau Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires