Couillard rencontre les militants de la Rive-Sud

Diane
Diane Lapointe
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le Parti libéral du Québec doit se renouveler s'il veut espérer reprendre le pouvoir

Céline Vaillancourt, du bureau de la députée Fatima Houpa-Pepin qui ne pouvait être présente à l'événement en raison de son impartialité dans cette course au leadership puisqu'elle est vice-présidente du comité organisateur de la course à la direction du PL, Philippe Couillard et le chef de la campagne pour le candidat, le député Stéphane Billette.

BROSSARD – Le candidat à la direction du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, a insisté une fois de plus sur la nécessité pour son parti de se renouveler et « de présenter des idées qui rallieront la majorité de la population pour que le Parti libéral puisse gagner et former un prochain gouvernement majoritaire. »

L'ex-ministre de la Santé, qui compte déjà sur l'appui de l'Association libérale de LaPinière, a rencontré dimanche dernier une centaine de militants libéraux de la Montérégie réunis dans un centre communautaire de Brossard.

Le message que le candidat à la succession de Jean Charest veut passer s'articule sur cinq thèmes. En plus de vouloir réformer le Parti libéral pour se rapprocher des militants, il dit souhaiter la progression de l'économie québécoise basée sur l'économie du savoir et l'innovation; la réforme de la fiscalité; l'ouverture et la transparence; et l'affirmation nationale qui fait du Québec une société très forte.

En ce sens, pour Philippe Couillard, « la fierté du Québec n'appartient pas uniquement au Parti québécois, tout comme le drapeau du Québec appartient à tous les Québécois et à tous les partis politiques. »

Répondant à Pauline Marois qui accusait les trois candidats à la chefferie de faire acte de soumission tranquille puisque leur liste de demandes adressées à Ottawa était mince, il déclare : « si nous c'est la soumission tranquille, vous c'est l'illusion tranquille. Et la première illusion tranquille, c'est de penser qu'un jour les Québécois voudront se défaire de leur citoyenneté canadienne. Jamais », a-t-il lancé sous un tollé d'applaudissements." La deuxième illusion, selon lui, est de penser qu'on ne peut pas être à la fois fier d'être Québécois et également fier de notre citoyenneté canadienne."

Philippe Couillard a terminé son allocution en précisant que la prochaine étape était importante, le 17 mars, mais que la suivante – l'élection - l'était encore plus.

Organisations: Parti libéral du Québec, Association libérale de LaPinière, Parti québécois

Lieux géographiques: Québec, Montérégie, Ottawa

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires